I. Définitons.

Afin que chaque individu puisse trouver sa place dans la société, il existe un processus de socialisation qui commence dès le plus jeune âge.
Il s'agit d'une construction progressive, d'un apprentisage qui se fait tout au long de la vie. 

Quelles relations existent-ils entre le processus de socialisation et le processus d'intégration et d'insertion sociale ?

1. Qu'est-ce qui compose l'identité de chaque individu ?
On distingue  l'identité individuelle et l'identité sociale.

L'indentité individuelle : se caractérise par l'ensemble des traits personnels que s'attribut une personne elle-même ou dont elle hérite.

L'identité n'est pas une propriété figée, c'est le fruit d'un processus.

Processus : c'est une ensemble de phénomènes conçus comme actifs et organisés dans le temps. On utilise le terme de processus pour exprimer une construction progressive.

L'identité sociale :  se caractérise par l'ensemble de ses appartenances (classe sexuel, classe d'âge, classe sociale, une nation...).

L'identité : permet à l'individu de se repérer dans le système social et d'être lui-même repérable socialement.

2. Identifiez les différents statuts sociaux de Y. Noah et les rôles sociaux attendus pour chacun d'eux.
C'est un métise avec deux cultures différentes. Il vient d'une classe social aisée : son père est footballeur professionnel et sa mère est professeur. Il exerce la profession de joueur de tennis professionnel (champion du Roland-Garros 198), puis celle de chanteur. Il a une famille nombreuse : il a quatre enfants. Il a crée une association caritative pour venir en  aide aux enfants défavorisés. C'est le personnage le plus aimé des français.

3. Le groupe social : désigne un ensemble de personnes, petit ou grand, qui entretiennent des liens réciproques.
Le groupe d'appartenance de l'individu est celui dont il relève (sa famille, son milieu d'origine, son emploi...).
Chaque groupe social possède ses propes modèles de conduite, ses propres règles de fonctionnement et lorsqu'un individu souhaite changer de groupe social, il va se confronter aux normes du groupe.

Normes sociales : règles qui orientent l'action des individus à l'intérieur d'une société en leur proposant des manières d'agir et de penser qu'ils ont acquises lors que la période de socialisation.

Socialisation : c'est un processus parle lequel l'individu, en inter-action avec les autres, acquière les connaissances, les normes et les valeurs propres à la société dans laquelle il vit.

4. Trouver des exemples de normes sociales en matière de tenue vestimentaire.
Les jeans slim, les baskets, les leggins pour les filles, les pantalons taille haute pour les filles...

5. Montrer comment la famille participe à la socialisation de l'enfant. Quelles autres "instances" contribuent à la socialisation de l'individu ?
La famille transmet à l'enfant des valeurs, comme le respect, la politesse et des connaissances qui vont lui permettre d'intégrer la société.

Valeur : une valeur sociale est une manière d'être, de penser et d'agir concidérée par la société et les individus comme un exemple à suivre.

Le premier lieu de socialisation de l'enfant est la famille. 
Le second lieu de socialisation est les modes de garde des jeunes enfants : crèche, assistante sociale agrée (nounou), jardin d'enfants, crèche parentale et halte-garderie.
Ensuite il y a l'école, l'environnement (les amis), les clubs de loisirs, les médias, les livres et plus tard le milieu professionnel.

6. Montrez en quoi la pratique d'un sport est une activité "socialisation" et contribue à l'intégration sociale, voire à l'insertion sociale. 
Le sport apprend à l'individu à respecter des règles communes, à vivre avec autrui et à trouver sa place dans le groupe. Il permet à la plupart des individus d'intégrer et d'accepter les normes de la société ; il permet également de favoriser l'insertion et l'intégration dans la société.

Insertion sociale : processus permettant à une personne de trouver une place reconnue dans la société grâce à ses dispositions personnelles.

Intégration sociale : processus par lequel le groupe social (quel que soit sa taille) s'appropie l'individu pour assurer la cohésion du groupe.

Selon Durkheim, l'intégration est le processus par lequel le groupe s'appropie l'individu pour assurer la cohésion du groupe. L'insertion est un processus qui conduit un individu à trouver et à occuper une place bien définie dans la société avec des dispositions sociales, financières et culturelles qui lui sont popres.